Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MANAGEMENT

L’Acceuil dans une Agence de voyage : ses fonctions et ses buts.

Vous êtes ici : » » L’Acceuil dans une Agence de voyage : ses fonctions et ses buts. ; écrit le: 21 novembre 2014 par Hela modifié le 4 février 2018

acceuil dans une agence de voyage

Comment définir une agence de voyage ?

Une agence de voyage est une entreprise commerciale, on y achète des voyages, des séjours, y effectue des réserva­tions, etc… Dans le cas d’organisateurs de tourisme, voyages et séjours, l’agence n’est que la partie émergée de l’iceberg, l’interface entre le fabricant et le client. Dans ce type d’agence, on vend presque exclusivement les pro­duits mis au point par l’organisateur. Il existe également un autre type d’agence, cette fois, plus polyvalente qui vend plusieurs types de produits proposés par différents organisateurs, çes agences vendent également des billets de train, d’avions, effectuent des réservations hôtelières ou des locations de voitures. Enfin, on trouve de toutes petites agences quelque peu marginales qui vendent des produits très spécifiques : randonnées à pied, à vélo, à cheval, observation de volcans et autres phénomènes naturels,

etc… et cela dans des destinations parfois très lointaines ou passablement peu fréquentées. Nous n’avons pas choisi de présenter d’exemples tirés de ce contexte précis, car ils ne sont pas majoritaires, loin s’en faut. En outre, le climat y diffère beaucoup par rapport à une agence classique.



Il ne faut donc pas les confondre, car elles ne rendent pas les mêmes services. Dans l’exemple 1, il s’agit de l’agence d’un organisateur de tourisme, dans le second d’une agence polyvalente, et dans le troisième il s’agit encore d’une agence exclusivement destinée à vendre les produits de l’organisateur de tourisme.

Dans ce domaine aussi, la concurrence est rude, c’est à qui trouvera un produit au prix imbattable, une destination encore peu fréquentée, des vacances originales. La deman­de du client évolue, un certain nombre de gens veulent donner une dimension ou culturelle ou sportive, ou les deux à leurs vacances. L’organisateur de voyage doit sans cesse s’adapter à ces nouvelles données. Il en résulte que la demande en termes d’accueil évolue aussi. S’il n’est pas un fervent adepte de l’Internet, le client aime à être conseillé par des gens compétents, à l’instar de certains magasins de sport dont les vendeurs pratiquent tous un sport, on trou­ve de plus en plus souvent dans les agences de voyage, des personnes qui ont elles-même effectué certains voyages, voire prospecté sur le terrain à la recherche d’hôtels ou de services performants.

L’agence de voyage ne vend quasiment rien qui soit immé­diatement consommable il s’agit toujours d’une consom­mation différée. La part de rêve se doit d’occuper une vaste place dans la transaction pour que le client puisse passer réellement à la phase finale de sa décision d’achat. Ces grands traits définissent rapidement ce qu’est une agence de voyage, et nous verrons que c’est très utile de partir d’une définition précise pour mieux comprendre quels besoins spécifiques en termes d’accueil demandent alors à être pris en charge.

À quoi sert une agence de voyage ? Quelle est sa fonction ? Que produit-elle ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut, l’agence de voya­ge sert pour l’essentiel à vendre les produits d’un ou de plusieurs organisateurs de tourisme : voyages, séjours, croisières, raids, randonnées, etc… En outre, certaines agences organisent des déplacements pour leurs clients : réservations de vols, location de voiture, nuits d’hôtels, réservation de salle de réunion, etc..

Les fonctions d’une agence sont donc un peu plus variées qu’elles ne semblent en première lecture car elles mêlent produits et services. Toutefois, les petites agences, telles que celle observée à l’exemple 2 tendent à disparaître au profit de celles qui sont exclusivement les façades de grandes compagnies. Ces dernières tendent à uniformiser le produit, ainsi, le client qui s’adresse à toute agence de la même chaîne est sûr d’y trouver le même accueil, les mêmes produits, les mêmes prix, etc… Ce même phéno­mène s’observe également depuis déjà plus longtemps dans les restaurants à thème.

Cette uniformisation a pour but d’obtenir une bonne sta­bilité de la qualité, et donc de participer à un meilleur ren­dement, cependant ce n’est pas toujours au profit du etc… et cela dans des destinations parfois très lointaines ou passablement peu fréquentées. Nous n’avons pas choisi de présenter d’exemples tirés de ce contexte précis, car ils ne sont pas majoritaires, loin s’en faut. En outre, le climat y diffère beaucoup par rapport à une agence classique.

Il ne faut donc pas les confondre, car elles ne rendent pas les mêmes services. Dans l’exemple 1, il s’agit de l’agence d’un organisateur de tourisme, dans le second d’une agence polyvalente, et dans le troisième il s’agit encore d’une agence exclusivement destinée à vendre les produits de l’organisateur de tourisme.

Dans ce domaine aussi, la concurrence est rude, c’est à qui trouvera un produit au prix imbattable, une destination encore peu fréquentée, des vacances originales. La deman­de du client évolue, un certain nombre de gens veulent donner une dimension ou culturelle ou sportive, ou les deux à leurs vacances. L’organisateur de voyage doit sans cesse s’adapter à ces nouvelles données. Il en résulte que la demande en termes d’accueil évolue aussi. S’il n’est pas un fervent adepte de l’Internet, le client aime à être conseillé par des gens compétents, à l’instar de certains magasins de sport dont les vendeurs pratiquent tous un sport, on trou­ve de plus en plus souvent dans les agences de voyage, des personnes qui ont elles-même effectué certains voyages, voire prospecté sur le terrain à la recherche d’hôtels ou de services performants.

L’agence de voyage ne vend quasiment rien qui soit immé­diatement consommable il s’agit toujours d’une consom­mation différée. La part de rêve se doit d’occuper une vaste place dans la transaction pour que le client puisse passer réellement à la phase finale de sa décision d’achat. Ces grands traits définissent rapidement ce qu’est une agence de voyage, et nous verrons que c’est très utile de partir d’une définition précise pour mieux comprendre quels besoins spécifiques en termes d’accueil demandent alors à être pris en charge.

À quoi sert une agence de voyage ? Quelle est sa fonction ? Que produit-elle ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut, l’agence de voya­ge sert pour l’essentiel à vendre les produits d’un ou de plusieurs organisateurs de tourisme : voyages, séjours, croisières, raids, randonnées, etc… En outre, certaines agences organisent des déplacements pour leurs clients : réservations de vols, location de voiture, nuits d’hôtels, réservation de salle de réunion, etc..

Les fonctions d’une agence sont donc un peu plus variées qu’elles ne semblent en première lecture car elles mêlent produits et services. Toutefois, les petites agences, telles que celle observée à l’exemple 2 tendent à disparaître au profit de celles qui sont exclusivement les façades de grandes compagnies. Ces dernières tendent à uniformiser le produit, ainsi, le client qui s’adresse à toute agence de la même chaîne est sûr d’y trouver le même accueil, les mêmes produits, les mêmes prix, etc… Ce même phéno­mène s’observe également depuis déjà plus longtemps dans les restaurants à thème.

Cette uniformisation a pour but d’obtenir une bonne sta­bilité de la qualité, et donc de participer à un meilleur ren­dement, cependant ce n’est pas toujours au profit du client, même si celui-ci sert de prétexte à la mise en place de tels systèmes.

Mais, que produit une agence de voyage ? Pour l’essentiel du rêve, fabriqué avec soin pour répondre aux goûts du public, en effet, en tourisme comme ailleurs, les modes changent, certaines destinations ne retiennent plus l’atten­tion des touristes, d’autres émergent. Il n’est pas toujours facile d’expliquer cela autrement qu’en faisant précisé­ment appel à cette part de rêve produite par le fabricant lui-même. Si l’on vante l’exotisme, ou la nature préservée d’une île peu fréquentée, on sait très bien que cela ne dure­ra pas, cette merveilleuse contrée sera « valorisée », « déve­loppée » et il faudra bien trouver une autre destination pour continuer d’offrir à l’avidité du touriste une terre exotique à la nature préservée !

Quels sont les intérêts en jeu dans le fonctionnement de l’agence de voyage ? A qui profite cette activité ?

En effet, on justifie souvent l’évolution d’un service par celle de la demande du client, or, il apparaît que les choses sont en réalité moins simples, la demande du client évolue aussi en fonction de ce qu’on lui propose. Ainsi, pour le tourisme, l’exigence de qualité des prestations a augmen­té, et obligé les professionnels à évoluer vers de meilleures prestations. La normalisation des prestations permet un contrôle plus efficace de la qualité, et limite la place de l’improvisation.

Si l’agence de voyage apporte un réel service au client, n’oublions pas sa vocation commerciale. Comme toute entreprise de ce type, son premier but est le profit. Les bénéficiaires d’une bonne gestion et de bons profits ne sont pas les clients mais ceux qui participent à la marche de l’af­faire par l’apport de capitaux et celui de compétences.

vidéo:L’Acceuil dans une Agence de voyage : ses fonctions et ses buts.

Articles liés

Accueil et accessibilité du site, de l’information dans une agence de voyage
Comment le visiteur, le client, l’usager, perçoit-il l’agence de voyage ? Quelle est son image auprès du public ?
L’accueil dans une agence de voyage
L’accueil dans un office de tourisme
L’accueil

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles