Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
MANAGEMENT

System lean

Vous êtes ici : > Management divers > System lean
System lean

La direction de l’école a appelé la production allégée (littéralement «mince», «sans gras», «maigre», parfois traduit par ‘lean management’ ou ‘pauvre’) les performances de recherche (en termes de productivité, qualité) par l’amélioration continue et l’élimination des déchets ( muda en japonais), au nombre de sept: la surproduction, les attentes, les transports et les manipulations inutiles, tâches inutiles, stocks, mouvements inutiles et défectueux. La direction de l’école est maigre sources au Japon dans le Toyota Production System (TPS). Adaptable à tous les secteurs économiques, maintenant maigre est principalement engagée dans l’industrie (et particulièrement l’industrie automobile).

Lean et le système de production Toyota

Lean est un nom donné par une équipe de chercheurs du MIT dans le système de production Toyota. La TPS original a été créé par Sakichi Toyoda, puis par son fils Kiichiro Toyoda, et enfin par son neveu Eiji Toyoda, assistés par un ingénieur, Taiichi Ono.When en 1972 après 25 ans d’efforts du système a été déployé à partir de la fabrication de machines jusqu’à ce que la fin de la chaîne de montage de Toyota, une cellule de 12 consultants internes (y compris Fujio Cho, Hajime Ohba, etc.) a été créé (le OMCD) pour aider les fournisseurs de Toyota à livrer des produits de qualité en juste-à-temps.Chacun de ces consultants a été engagée dans un fournisseur principal. Hajime Ohba a ensuite été chargé de créer le TSSC, support de cellules pour les fournisseurs de Toyota aux États-Unis. C’est dans cette cellule que John Shook et James (Jim) P. Womack ont ​​été formés, selon les méthodes de Hajime Ohba. C’est ce qui explique le fait que certains outils ‘maigres, comme MIFA, ne sont pas connus chez Toyota, Ohno connaissance initiale a été perdue lors des différentes étapes de la transmission entre les gens, et ils ont inventé de nouveaux outils. Aujourd’hui, le TSSC est un organisme indépendant Toyota . De nombreux consultants américains ont été de formation comme celui de la TSSC, sans pratique sur le terrain, et les entreprises qui ont mis en place sous le nom de pratiques sont loin d’être maigre TPS d’origine.

Au-delà de la gestion de la production

La gestion d’entreprise

Après ces dernières années, dépassé son contexte original, – l’organisation de la production – l’école de soudure est désormais considérée comme une méthode pertinente pour combattre tous les types d’inefficacité: l’intérêt de Lean l ‘étend aux services administratifs (Lean Office), développement de produit (Lean développement).

Les changements induits

L’application des principes Lean, y compris l’amélioration continue du système nécessite des changements fondamentaux dans les organisations.Résolution des problèmes de plus près du sol, impliquant ainsi que les gestionnaires opérationnels, est le premier changement majeur, que le changement est plutôt vu dans les grandes organisations comme quelque chose qui suit la chaîne de commandement vers le bas (top-down), où peu d’autonomie est laissée à la domaine en prenant l’initiative

Concepts de base

La pensée Lean est basée sur deux concepts principaux: juste-à-temps et jidoka (‘automatisation à visage humain’). Les outils du juste-à-temps sont:

L’approche Lean est plus riche qu’un simple mode de production, et forment un système cohérent de concepts complexes, articulés un moyen original et pratique de formalisation et d’appropriation spécifiques, et ne peut donc être utilisé contre lui l’école de term.Proponents maigre s’appliquent à enseigner, appliquer et diffuser ses règles au sein de la communauté industrielle.Après une première vague d’enthousiasme dans les années 1970 et 1980 pour les ‘à la japonaise’ école de soudure a été formalisée dans les États-Unis dans les années 1990 (le terme lui-même a été inventé maigre au MIT en 1987) et a été popularisé par le livre Lean Thinking (1996) de James P. Womack et Daniel T. Jones. De nombreuses études ont suivi, y compris l’équipe Toyota (1996) de Terry L. Bresser et The Toyota Way (2004) de Jeffrey K. Liker. Ces livres ont aidé à clarifier les concepts et les pratiques de soudure afin de mieux comprendre les fondements cognitifs et sociaux sur lesquels repose le système, et de multiplier les exemples et études de cas.

Il ya quatre niveaux du système d’analyse de la pensée lean: une redéfinition de la valeur produite par une société, l’élaboration d’un modèle productif caractéristique, le développement d’attitudes de gestion et la formulation originale d’une stratégie à long terme.

Lean et les limites

Le même article note que la forte augmentation du nombre de véhicules rappelés par Toyota en 2009-2010, Toyota semble avoir atteint ses limites et la ‘production dégraissée’ n’a pas une qualité exceptionnelle. Un débat sur les «contradictions entre la qualité de ceux qui pensent que l’organisation et la qualité pour ceux qui ne’ serait approprié.

vidéo:System lean

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié