Tableau gestion de projet

> > Tableau gestion de projet ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 25 novembre 2014

Description

Une gestion tableau de bord est un petit échantillon d’indicateurs pour un gestionnaire de suivre les résultats, les écarts de valeurs de référence (objectifs, normes, internes ou des statistiques de référence externe), ETC. que possible en temps réel, en se concentrant sur ceux qu’il considère comme le plus important. Un indicateur est un paramètre ou une combinaison de paramètres qui représente l’état ou l’évolution d’un système, il est choisi en fonction des leviers qui seront utilisés pour prendre des mesures correctives possibles et donc en fonction des décisions à prendre dans l’avenir.

Robert Kaplan et David Norton ont développé une méthode de conception d’un tableau de bord équilibré de l’entreprise (balanced scorecard) qui s’appuie sur les travaux de Michael Porter sur la chaîne de valeur dans l’entreprise.

Le tableau de bord peut être considéré comme un outil de gestion disponible à un gestionnaire ou d’une équipe à prendre des décisions et de prendre des mesures pour atteindre un objectif qui contribue à la réalisation des objectifs stratégiques »et considère que c’est un outil de gestion pour contrôler (orienter les évolutions et les effets de le fonctionnement d’un système), diriger une équipe dans le développement et l’organisation d’une réflexion collective afin de faire le meilleur usage des ressources.

Un contrôle de tableau de bord se compose d’un été décidé de définir ensemble d’indicateurs, les procédures de collecte d’informations et de procédures d’exploitation (utilisation des résultats). Il répond aux objectifs de gestion comprennent notamment:

Leadership et autorité

Management et stratégie sont interdépendants et intégrés diagnostic approaches.The d’une entreprise peuvent être classés comme stratégiques, car il intègre le comportement de la concurrence et l’action stratégique en réponse à des opportunités ou des menaces, et compte tenu du potentiel de la société. Selon les circonstances, le gestionnaire d’arbitrer entre les stratégies possibles et les stratégies que vous voulez, et les choix révèlent le style de gestion plus ou moins volontaire. Décrire une stratégie (leader, suiveur, attendez …) revient à mettre en évidence l’état d’esprit des gestionnaires face à l’incertitude: ils peuvent adopter soit une attitude passéiste en référence à des situations historiques, l’expérience de la société, une attitude proactive ou normative, c’est-à décider de l’avenir souhaitable pour la société.On ne peut ignorer les considérations stratégiques de gestion, mais si les méthodes et les outils d’analyse sont maintenant connues de tous les stratèges d’entreprise, des choix stratégiques doivent commencer cette capacité d’anticipation qui caractérisent les grands capitaines industry.Moreover, les choix stratégiques ne peuvent être réalisés sans adéquat de gestion stratégique pour coordonner l’ensemble du processus.

Il est également l’examen d’une approche systémique

L’approche systémique se distingue des autres approches par sa façon de comprendre les relations humaines. En effet, dans ce processus, la personne n’est pas le seul ‘élément analysé. Elle nous invite à voir l’individu comme un système et de prendre en compte les impacts des interrelations différentes qui maintient autour de lui avec ses collègues de travail, avec son superviseur immédiat, avec ses amis …. En fait, si une partie du système ne fonctionne pas bien ou mal, ce qui affecte l’ensemble du système.

Les systèmes de l’entreprise travaillent dans un monde d’interdépendance.

Pour illustrer cela, je propose la matrice de McKinsey:

Selon McKinsey, la stratégie ne représente que l’un des sept facteurs de succès commercial.

Une entreprise qui réussit est une entreprise qui:

– Élaboration d’une stratégie appropriée à ses objectifs

– Mettre en place une structure organisationnelle adaptée à sa stratégie

– Equipé de la structure d’un ensemble de systèmes d’information, de planification et de contrôle

– Style qui est obligatoire pour tout le personnel de l’entreprise comme un mode de pensée et d’action (un sourire, le caractère professionnel ,…)

– Expertise forgée par l’entreprise à mettre en œuvre sa stratégie (finance, commerce ,…)

– Personnel impliqué dans les procédures de recrutement mis au point

– Des valeurs partagées, charte d’entreprise, manuel de procédures, ISO 9000

Ce n’est pas seulement le salaire qui peut motiver ses troupes. Initiatives de restauration simple aussi réconfortant d’entendre.

En termes de motivation, les gestionnaires voient double. D’une part, ils doivent examiner leur propre niveau de motivation. D’autre part, ils doivent tenir compte du niveau de la motivation de leurs employés. Il va sans dire que les deux aspects sont étroitement liés, un gestionnaire souvent démotivés être un demotivating.However gestionnaire, un gestionnaire n’est pas toujours motivés à motiver son personnel sache comment agir dans un des leviers années.

1. Communiquer

C’est la base de toute stratégie de motivation:le gestionnaire a besoin de communiquer avec ses employés. Sans communication active, difficile de maintenir le niveau de participation d’une équipe, en s’appuyant sur le levier financier moins risqué de «peur». Cette communication doit se faire à trois niveaux: tous les jours (à travers des échanges opérationnels), à moyen terme (par exemple sur l’organisation et les priorités futures du service) et à long terme (sur la stratégie globale de l’entreprise). Notez que, en principe, cette culture de la communication doit être vers le bas (les voies officielles), mais aussi à la hausse, pour permettre aux employés de s’exprimer. En ce sens, tous les canaux de communication peuvent être explorés: réunion, newsletter, intranet, entretien individuel, conversation à bâtons rompus.

2. Trust

Aucune motivation sans confiance: tous les experts sur la psychologie du travail d’accord sur ce finding.For vos employés à s’épanouir, de sorte cultiver un haut degré de motivation, ils doivent avoir leur propre espace d’action, pour lesquels ils savent qu’ils ont votre confiance. Cette confiance s’exprime généralement par une forme d’objectifs de gestion. Vos employés ont besoin de connaître clairement les tâches qui leur incombent et les objectifs qui leur sont associés. Sauf problème reconnu, le gestionnaire doit intervenir dans les missions de ses employés que dans les ‘points de contrôle’ dans le calendrier préétabli.Trust est également dans le domaine des relations humaines: faire confiance à votre équipe, vous avez toutes les chances que votre équipe vous respecte. Un cercle vertueux en termes de motivation.

3. Habiliter

Après la confiance entre la reddition de comptes. Si la gestion par objectifs permet à chaque employé afin de mieux identifier ses fonctions et son rôle dans la responsabilisation de la gestion peut offrir à vos employés une capacité à prendre des décisions dans un domaine de action.De facto, cette capacité de prise de décision d’offrir l’équipe raison de plus pour être satisfaite si les objectifs sont atteints. Cette stratégie nécessite de toute évidence, la délégation, une voie à suivre pour passer sa propre motivation. Au-delà de la participation, il sera rappelé que la responsabilité des œuvres de plusieurs facteurs clés dans les entreprises: la capacité d’innovation (en encourageant les employés à mettre en œuvre leurs idées), le degré de formation de l’équipe (en permettant aux employés de développer leurs compétences) ou la capacité de gérer des situations difficiles (en habituant les employés à être autonome).

4. Orchestrer

La motivation de vos collaborateurs repose également sur ‘l’excitation intellectuelle’. Rien de mieux qu’un travail de routine pour saper, semaine après semaine, le niveau de motivation d’une équipe.Comme un chef d’orchestre, le manager doit savoir transmettre des impulsions à ses collaborateurs, en jetant de temps en temps des projets novateurs ou «enjeux du projet.’ Ces impulsions peuvent galvaniser ses troupes, à condition que la réussite des projets est clairement associée à une récompense (journée de repos bonus, repas du soir …). Mais attention à ne pas tomber dans l’excès, en enchaînant défi défi. Une telle stratégie risque de se multiplier au-delà de l’esprit raisonnable concurrence entre les employés. Autre danger: les employés ne sont plus intéressés par «les défis des projets» et la gestion des urgences, en laissant de côté les tâches de fond.

5. atmosphère entraide

Il va sans dire que la motivation est étroitement liée à l’environnement dans lequel vos collaborateurs vivent. Le gestionnaire doit être attentif à l’humeur de son équipe ou son service, d’apprendre à connaître chaque salarié et en agissant sur les problèmes qui peuvent affecter leur niveau de motivation. Cette logique implique, bien sûr, est d’organiser régulièrement des activités fédératrices (réunions, séminaires, formations …). L’atmosphère est également basée sur l’image que employees.As leur gestionnaire, telles, la loyauté est l’une des qualités les plus essentielles.

Le tableau de bord est un outil de gestion pour évaluer l’organisation d’une entreprise ou une institution composée de plusieurs indicateurs de performance à des moments précis ou des périodes de temps.

Le parler creux facilement

la gestion du panel des questions et des paramètres

Un tableau de bord d’une décision de gérant ou spécial présente des indicateurs de suivi et d’anticiper l’activité de coopération et de commerce ou de service.

Vidéo Tableau gestion de projet

← Article précédent: System lean Article suivant: Technique de management


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site