Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
MANAGEMENT

Les principes de management

Vous êtes ici : > Management général > Les principes de management

imagesLa définition des principes du management :

Le management est un processus de prévoir une activité, l’organiser, diriger et contrôler sa conduite.
les principes du management diffèrent selon l’évolution des styles du management.

Les 14 principes du management directif ou autoritaire selon Henry Fayol :

Henry Fayol est l’un des partisans du style autoritaire du management.
En effet, le style autoritaire du management se défini comme étant un style directif c’est-à-dire le supérieur hiérarchique décide de tout et ne prend pas en considération l’avis de ses subordonnés c’est-à-dire la non prise en considération du facteur humain dans l’entreprise : Il dirige son équipe de façon militaire. Ce style se caractérise par une rapidité de processus de prise de décision et une centralisation de pouvoir sachant que ce style est généralement utilisé dans les grandes usines.

Henry Fayol propose les principes du mangement suivants :

La division du travail :

Selon Fayol, l’activité de l’entreprise doit être divisée en plusieurs taches qui seront attribuées aux employés. En effet chaque employé doit exécuter sa tache exactement selon les directives du dirigeant et ce afin de respecter la démarche du travail à la chaine.

L’autorité et l’unité de commandement :

Le gérant doit imposer son autorité et son leadership. En effet dans le style directif, le pouvoir se centralise dans la personne du supérieur hiérarchique qui dirige et contrôle tout dans l’entreprise.
En effet le flux de décision est descendant dans un sens unique c’est-à-dire l’information est réalisé ou généré par le dirigeant et reçu par l’employé.

La discipline :

Dans ce système militaire, les employés doivent être disciplinés dans leur exécution de travail et appliquent à la lettre les directives et la méthode imposée par le supérieur hiérarchique.

Rémunération :

La rémunération de chaque employé est calculée selon le nombre de taches exécutés

La centralisation :

La centralisation de la décision est un principe fondamental de la notion de Fayol.

L’équité :

Dans le style autoritaire il existe une équité dans les employés. En effet, tous les employés exécutent la même tache de la même façon et seront rémunéré à travers un même quota: à ce style de management la notion de compétence ou de professionnel dans le domaine n’était pas encore prise en considération.

La stabilité d’emploi permanent du personnel :

La sécurité de l’employé améliore nettement sa productivité mais dans ce style la sécurité n’est pas prise en considération du fait de la simplicité des taches, la non prise en considération du facteur humain.

L’initiative :

Dans le style autoritaire, il y a absence de l’initiative des employés car l’esprit de leadership que l’employeur possède lui procure une confiance en lui-même qu’il pense qu’il n’est pas nécessaire de consulter l’avis d’autrui ou de prendre en considération leurs suggestions.

Les principes du management participatif :

Le management participatif est un style de management qui prend en considération l’aspect humain dans le processus de gestion de l’entreprise.
les principes du mangement dans ce style sont :

La division du travail :

Comme tous les styles du management, l’activité de l’entreprise est divisée en missions qui seront accordées aux employés des différents départements suivant leurs capacités, compétences et expériences.

L’autorité et la prise de décision :

L’autorité et la prise de décision dans ce style de gestion sont toujours accordées au directeur à la seule différence que dans ce style le directeur prend en considération l’opinion des employés et les fait participer au processus de prise de décision.

La rémunération :

La rémunération des employés diffère selon le poste du candidat c’est-à-dire selon sa position hiérarchique. Elle diffère aussi selon sa compétence et son expérience.

La stabilité :

Le style de management participatif favorise les principes des ressources humaines tels que la formation, le développement des compétences, la gestion des carrières, le fait d’assurer un bon climat de travail et la cohésion du groupe afin d’assurer la stabilité de l’employé au sein du groupe.

L’initiative :

Chaque employé, grâce à son implication à cette équipe participative et ses compétences peut prendre l’initiative en cas d’urgence et proposer de nouvelles méthodes de travail à l’employeur sachant qu’il sera écouté.

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié